Category Archives: Fiscalité

Remise à plat fiscale, et si on commençait par là ?

Après une parenthèse de quelques mois (pour cause principalement de paternité…), et après avoir hésité durant l’été, j’ai finalement décidé de relancer ce blog. La lecture d’un article de François Ruffin dans le dernier Fakir a joué un rôle dans cette décision en me convainquant de ne pas céder à « l’àquoibonisme »  ambiant, et cela même si ce blog n’est qu’une petite goutte d’eau dans l’immense bataille des idées à mener fakir62-une_72pour faire entendre un autre son de cloche que le libéralisme ambiant. Pourtant, en observant le gouvernement dérouler comme prévu depuis un an et demi les mesures libérales réclamées par l’Europe et les marchés, sans fausse note, en allant souvent  plus loin que la droite comme sur la flexibilité et le crédit d’impôt entreprise de 20 Mds, j’avoue avoir été tenté par la résignation, me disant que de toute façon rien ne pourrait changer sans un effondrement du système ou une révolution brutale des peuples. Résignation et colère aussi, en voyant que 5 ans après cette crise financière monumentale qui a provoqué une immense récession, les grands dirigeants de banques sont toujours aux commandes, les poches pleines des liquidités déversées par les Banques centrales qui sont en train de recréer des bulles gigantesques. Colère aussi en voyant à quel point l’absence de débat autorisé sur certains sujets de fond comme l’euro ou la mondialisation ouvre un boulevard au FN pour les prochaines élections. Bref, j’observais ça avec un peu de distance depuis la rentrée, jusqu’à ce qu’il y a 2 semaines  je tombe quasiment à la renverse en entendant deux nouvelles coup sur coup : Ayrault se décide à lancer une grande remise à plat fiscale, et veut reprendre en main Bercy pour la mettre en œuvre. Et voilà comment, après avoir terminé en mai par une interview d’Anne-Sophie Jacques sur l’évasion fiscale, je me suis décidé à relancer le blog à propos du revolution-fiscale-livremême thème, la fiscalité. Ce n’est pas par passion personnelle pour les impôts et taxes, mais parce que je pense qu’il s’agit clairement d’un des lieux où le gouvernement d’un pays a encore des marges d’action propres, même en s’étant volontairement dépossédé d’une grande partie de son pouvoir à travers les traités européens, les accords de libre échange ou la libéralisation des marchés financiers. Mais aussi parce que la fiscalité a été dans le passé et peut toujours être un outil efficace pour réduire les inégalités et que cela devrait constituer me semble-t-il l’un des principaux objectifs de tout gouvernement de gauche. Continue reading

Arrêt sur l’évasion fiscale avec Anne-Sophie Jacques

Depuis quelques semaines, la lutte contre l’évasion fiscale est revenue au cœur de l’actualité mondiale, avec, semble t-il, une volonté au niveau international d’obtenir (enfin!) de vraies avancées. En France, après l’exil de notre Depardieu national, c’est l’affaire Cahuzac qui a défrayé la chronique et a permis de remettre le sujet sur la table. Plus largement, la crise européenne est malheureusement partie pour durer, les déficits se creusent mpolaroidalgré (ou à cause) de la rigueur budgétaire, et le besoin de recettes fiscales nouvelles se fait durement sentir pour nos gouvernements.

Pour toutes ces raisons, j’avais envie d’évoquer ce sujet, et je me suis dit que le mieux serait d’en discuter avec Anne-Sophie Jacques, qui tient la toujours passionnante chronique « l’éconaute » sur le site Arrêt sur Images, média indépendant dont je suis un fidèle abonné et lecteur depuis le début de l’aventure sur Internet. Dans cette chronique, elle commente et analyse l’actualité économique de façon claire et très pédagogique, en faisant notamment appel à des économistes hétérodoxes que j’apprécie comme Lordon, Piketty, Sapir, ou Huang-Ngoc par exemple. Elle a d’ailleurs réuni les principaux sujets traités en 2012 dans un essai, « La crise et moi », que je recommande fortement à tous la_crise_et_moi010ceux qui pensent, à tort, que l’économie est un sujet compliqué qui doit être laissé aux seuls experts. L’évasion fiscale fait donc partie de ses thèmes de prédilection, et c’est sur le fameux plateau d’ASI que, prenant provisoirement la place habituelle de Daniel Schneidermann, j’ai pu lui poser toutes mes questions. Les différents types d’évasion fiscale, leur ampleur relative, les moyens de lutter contre, le traitement du sujet dans les médias, voilà quelques-uns des thèmes abordés dans cette interview. Continue reading

Doisy, Hollande et le retour des alternatives

Il y a exactement un an, j’avais commenté sur ce blog la passionnante interview du financier Nicolas Doisy, Chief economist chez Chevreux, par François Ruffin, journaliste à France Inter et Fakir. Un mois avant l’élection, avec un cynisme et une franchise inhabituels, Doisy expliquait à quel point il n’était pas angoissdoisy06-300x187é par la probable élection de Hollande. Selon lui, sous la pression des marchés et de l’Europe, Hollande n’hésiterait pas une seconde une fois élu à trahir ses électeurs de gauche et à revenir sur ses maigres promesses, pour appliquer la seule politique possible : baisser les dépenses publiques et flexibiliser le marché du travail. J’avais donc envie de réaliser un rapide bilan un an après, mais comme je l’ai déjà en partie fait (notamment dans cette vidéo) et que c’est vraiment déprimant, je ne souhaitais pas non plus en rester là et, à l’inverse, tenter de voir dans certains évènements récents, notamment à Chypre, les premières fissures dans ce TINA (There Is No Alternative) popularisé par Margareth Thatcher. Symboliquement d’ailleurs, peut-être que sa disparition récente coïncidera au final avec un début de remise en question de cette doxa libérale, qui espérons-le s’amplifiera dans les prochains mois pour aboutir à renversement complet du cadre actuel des politiques économiques. Evidemment, quand on entend Harlem Désir expliquer récemment que la politique du gouvernement n’est pas la seule Les-Unes-des-journaux-britanniques-consacrees-au-deces-de-Margaret-Thatcher-le-9-avril-2013-a-Londres_univers-grandepossible, mais tout simplement la meilleure possible, on se dit qu’on en est encore loin et que le PS est en train de nous inventer le TIBA : This Is the Best Alternative… Mais les grands retournements de l’histoire sont très largement imprévisibles, et qui sait si l’affaire Cahuzac ne jouera pas au bout du compte le rôle de l’étincelle conduisant à l’explosion d’un mécontentement populaire retenu depuis trop longtemps. A suivre dans les prochains mois… Continue reading

Entretien avec Gaël Giraud (3/3) : La transition écologique et son financement

Dernière partie de cet entretien avec l’économiste Gaël Giraud, et pas la moins importante puisqu’elle touche à un sujet qui me tient à cœur, à savoir l’environnement et la transition écologique. C’est le deuxième thème important de son livre « Illusion financière » avec la question de la régulation financière, et il définit cette transition comme étant le processus par lequel nos sociétés pourraient évoluer d’une organisation économique centrée sur la consommation d’énergies fossiles vers une économie de moins en moins énergétivore et polluante. Pour Gaël Giraud, il s’agit d’une nouvelle révolution industrielle à mettre en œuvre, pourvoyeuse d’énormément d’emplois en France mais aussi en Europe. Car Gaël Giraud voit dans cette transition écologique une possibilité de redonner du sens à un projet collectif européen complètement dévoyé  par le libéralisme et la financiarisation, et plus largement des perspectives à une jeune génération à qui l’on promet seulement l’austérité et le déclin. Bien sûr, pas de transition sans financement, et si Gaël Giraud n’abandonne pas l’idée d’une grande réforme fiscale, il propose dans ce livre de se réapproprier la création monétaire, aujourd’hui confisquée par les banques commerciales et les banques centrales indépendantes, pour la mettre au service de cette transition. Au passage, il s’interroge sur ce que devrait devenir l’Europe pour mener à bien un tel projet, et faisant le deuil d’une Europe fédérale (et donc notamment d’une monnaie unique) impossible à mettre en place et rejetée par les peuples, il propose plutôt d’avancer vers des institutions européennes hybrides, permettant de gérer collectivement et démocratiquement certains biens communs, dont la monnaie.

embedded by Embedded Video

Comme pour les parties précédentes, un résumé succinct de l’entretien  ci-dessous : Continue reading

75% de Hollande, quelques éléments complémentaires

Suite et fin aujourd’hui de l’article sur la mesure annoncée par Hollande de créer une tranche marginale de l’IR à 75%. Après avoir passé le premier article à montrer que cette mesure ne concernerait qu’un cercle très étroit de grandes fortunes, et qu’elle aurait pour ces dernières des conséquences bien plus faibles qu’annoncé dans les médias, je dois maintenant avouer que tous ces calculs théoriques sont en fait très loin de la réalité…car si aujourd’hui la tranche marginale de l’impôt sur le revenu est de 41%, les très hauts revenus paient en fait beaucoup moins que ça…ils paient même beaucoup moins que vous et moi…

Aux Etats-Unis, cette problématique a été mise en avant par le milliardaire américain Warren Buffett, qui avait constaté qu’en 2010, son taux d’imposition représentait 17,4% de ses revenus imposables, alors que celui des 20 personnes travaillant dans son bureau était compris entre 33% et 41%. Considérant que cette situation était économiquement aberrante, il demandait une vraie réforme fiscale, avec la création de tranches d’imposition nouvelles pour les revenus supérieurs à un million de dollars. Etonnamment, Maurice Levy n’évoquait pas cette question lors de son appel héroïque à être exceptionnellement un peu plus taxé…pourtant le même phénomène a lieu en France avec une dégressivité de l’imposition au delà d’un certain niveau de revenus. Continue reading

Le chiffre du mois : 75 %

Encore une tentative de nouvelle rubrique sur ce blog, sachant que pour l’instant je n’en respecte aucune…en tout cas, histoire de quitter un peu l’Europe et de revenir à la campagne électorale, je voulais rebondir sur une proposition de Hollande qui a fait beaucoup de bruit depuis 15 jours, la création d’une nouvelle tranche d’impôt sur le revenu à 75%, pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros annuels.

Entre le gouvernement, le MEDEF, la Fédération française de foot, et quelques éditorialistes qui n’en ratent pas une, on a eu droit au florilège habituel de contre-vérités (le mot confiscation a fait le tour très vite) et de menaces sur le fait que nos chers riches allaient tous prendre le premier train pour la Suisse en cas de victoire de Hollande. Continue reading

Taxe Tobin, Apathie et pensée unique

Bon, comme on est toujours dans la période de diffusion du documentaire « Les nouveaux chiens de garde », et que je suis tombé sur une chronique de Jean Michel Apathie sur Canal + qui m’a, comme à chaque fois, exaspéré, j’en remets une dernière couche sur les médias…

Là en l’occurrence, il parlait de la taxe Tobin sur les transactions financières, qui s’est fait une place dans le débat suite à la crise financière (et de façon opportuniste pour le cas de Sarko qui s’y est toujours opposé), après avoir été blacklistée pendant 20 ans…

Je ne veux pas discuter du fond ici, c’est une proposition que je trouve personnellement intéressante pour limiter le volume de transactions financières et générer des recettes, mais qui mérite bien sûr d’être débattue, critiquée, améliorée, précisée, etc… Ce qui m’intéresse ici, c’est la façon dont Apathie détruit cette mesure en 1 minute chrono :

C’est dit tranquillement, avec des arguments de bon sens (« la finance c’est des ordinateurs »), une petite leçon de morale (c’est pas bien de vouloir accabler nos amis banquiers qui ont aussi leurs soucis)) et voilà c’est réglé : démarrer ça en France ce serait simplement une bêtise monstrueuse.
Ce que je trouve exaspérant Continue reading