Category Archives: Environnement

Entretien avec Gaël Giraud (3/3) : La transition écologique et son financement

Dernière partie de cet entretien avec l’économiste Gaël Giraud, et pas la moins importante puisqu’elle touche à un sujet qui me tient à cœur, à savoir l’environnement et la transition écologique. C’est le deuxième thème important de son livre « Illusion financière » avec la question de la régulation financière, et il définit cette transition comme étant le processus par lequel nos sociétés pourraient évoluer d’une organisation économique centrée sur la consommation d’énergies fossiles vers une économie de moins en moins énergétivore et polluante. Pour Gaël Giraud, il s’agit d’une nouvelle révolution industrielle à mettre en œuvre, pourvoyeuse d’énormément d’emplois en France mais aussi en Europe. Car Gaël Giraud voit dans cette transition écologique une possibilité de redonner du sens à un projet collectif européen complètement dévoyé  par le libéralisme et la financiarisation, et plus largement des perspectives à une jeune génération à qui l’on promet seulement l’austérité et le déclin. Bien sûr, pas de transition sans financement, et si Gaël Giraud n’abandonne pas l’idée d’une grande réforme fiscale, il propose dans ce livre de se réapproprier la création monétaire, aujourd’hui confisquée par les banques commerciales et les banques centrales indépendantes, pour la mettre au service de cette transition. Au passage, il s’interroge sur ce que devrait devenir l’Europe pour mener à bien un tel projet, et faisant le deuil d’une Europe fédérale (et donc notamment d’une monnaie unique) impossible à mettre en place et rejetée par les peuples, il propose plutôt d’avancer vers des institutions européennes hybrides, permettant de gérer collectivement et démocratiquement certains biens communs, dont la monnaie.

embedded by Embedded Video

Comme pour les parties précédentes, un résumé succinct de l’entretien  ci-dessous : Continue reading

Entretien avec Gaël Giraud (1/3) : origine de la crise et perspectives

Chose promise, chose due, je viens de réaliser un entretien avec l’économiste Gaël Giraud sur la crise européenne et sur ses propositions pour en sortir. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, j’ai mis en fin d’article une vidéo du début de l’entretien dans laquelle il se présente et rappelle notamment son parcours atypique : il a d’abord travaillé sur les marchés de dérivés de crédit, avant de tout quitter pour devenir jésuite et chercheur en économie. Il se définit lui-même comme économiste critique et engagé, révolté par la situation actuelle en Europe et les politiques antisociales mises en œuvre dans certains pays, politiques qu’il juge par ailleurs totalement inefficaces. Pour faire une comparaison rapide avec d’autres économistes que j’apprécie et dont je parle régulièrement sur ce blog, ses idées présentent des similitudes avec celles de Frédéric Lordon sur la critique de la finance dérégulée, et celles de Sapir-Todd-Murer sur la démondialisation et les défauts structurels de la zone euro. Il travaille beaucoup également sur les questions de création monétaire, et estime notamment que la monnaie (crédit et liquidités) est un bien commun vital pour nos sociétés, dont la gestion ne doit pas être totalement privatisée comme c’est le cas aujourd’hui.

Au final, il s’attaque comme d’autres hétérodoxes au cadre structurel qui contraint nos politiques économiques et empêche toute vraie alternative, et que Lordon avait défini ainsi : le libre-échange, la politique monétaire européenne et la finance dérégulée. C’est sans doute pour cette raison qu’on le voit trop peu dans les médias traditionnels…Il agrandit même le cadre d’un dernier volet, qui me semble fondamental : la nécessaire prise en compte des contraintes environnementales et énergétiques. Ceci le conduit à penser qu’il ne faut pas attendre notre salut d’un retour de la croissance et d’un remake des 30 Glorieuses. Il est proche en cela d’économistes comme Alain Grandjean et Jean Gadrey. Bref, j’étais  ravi de pouvoir discuter pour la première fois avec lui, à l’occasion de la sortie de son dernier livre, Illusion financière, que je recommande par ailleurs. Dans cette première partie de l’entretien, Gaël Giraud fait le point sur la situation en Europe, en rappelant comment on en est arrivé là et quelles sont les perspectives pour 2013 et les prochaines années, si les politiques actuelles sont poursuivies.

embedded by Embedded Video

Continue reading

Ca y est les températures remontent…mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Pour changer un peu de la crise économique, si l’on reparlait de la crise climatique et du réchauffement de la planète ? C’est vrai que je me suis promis de ne pas parler que de choses déprimantes sur ce blog, mais je suis tombé par hasard sur cette vidéo de la NASA que j’ai trouvée assez intéressante, surtout en cette fin de période de grand froid….En l’espace de 30 secondes, on peut voir défiler, pour la période 1880 à 2011 et sur l’ensemble de la Terre,  les écarts de températures par rapport à une température moyenne de référence prise au milieu du 20ème siècle.

embedded by Embedded Video

Ca permet de bien visualiser le fait que, depuis une trentaine d’années, l’écart avec ce niveau de référence augmente partout sur Terre de manière spectaculaire, ce que confirme ce graphique (cliquez dessus pour mieux le voir) :

Les 10 dernières années notamment ont été particulièrement chaudes, avec un record atteint pour l’instant en 2010. Pour la France, la tendance est la même, et d’ailleurs 2011 y a été l’année la plus chaude depuis 1900 (et de façon quasi-certaine depuis au moins 1680…), avec 2°C de plus que sur la période 1951-1980. Elle détrône le précédent record de 2003 (+ 1,8 °C), l’année de la grande canicule. Enfin, pour Paris, c’est encore plus spectaculaire sur ce graphe des températures moyennes depuis 1675 (qui n’existe pas pour toutes les villes) !

Du coup, quitte à reparler de climat, je continue avec un article publié dans le Wall Street Journal, par un groupe de scientifiques sceptiques Continue reading

Emissions de CO2 : la carte qui résume tout !

Le site internet du journal anglais « The Guardian » a sorti, au moment des discussions de Durban, une carte interactive très intéressante pour bien positionner le débat sur la responsabilité des pays dans les émissions de CO2.

On peut y voir très facile les émissions par pays, ou par habitant, dans la durée, en tenant compte des produits importés même si les émissions ont lieu ailleurs…bref, c’est très pédagogique et c’est vrai qu’après avoir joué avec quelques minutes, on a les idées moins claires sur qui est le plus responsable dans tout ça…peut être une des raisons principales des échecs répétés de ces sommets…en même temps, bien poser le débat en dehors de considérations idéologiques ou morales est peut être déjà une première étape indispensable.

En tout cas, pour visualiser la carte interactive, c’est ici.