Nouveau départ, nouvelle vidéo de Lordon

Voilà, après une petite semaine de galère pour passer de l’ancien site à celui-ci, le blog est de nouveau opérationnel, ce qui va ravir ses milliers (dizaines..) de fans désemparés par cet arrêt soudain…

Du coup, comme c’est en quelque sorte le 2ème lancement officiel de ce jeune blog, je me sens obligé de réattaquer par du Lordon…parce que quand même, si je me suis lancé dans ce blog, c’est en grande partie grâce à cet économiste de la gauche critique, à ses analyses des structures du capitalisme financiarisé qui m’ont passionné, à la limpidité de son propos, à la façon dont il allie critique radicale et propositions concrètes de changement.

Parce qu’avant de le découvrir en 2005-2006, après 15 ans de  Nouvel Obs ou de Libé, je pensais grosso modo que les socialistes avaient toujours fait leur possible pour tenter de « réguler » la mondialisation (mais qu’il fallait de toute façon s’y adapter), qu’ils se battaient pour que l’on ait une Europe « sociale » (même s’il fallait d’abord en passer par une Europe libérale), qu’être contre l’Europe c’était être contre la paix et les étrangers…bon, bien sûr, j’étais déjà exaspéré par les renoncements de Jospin, l’enthousiasme libéral de Strauss Kahn, roi de la privatisation et des stock-options dans les années 2000, par leur admiration du social-libéralisme à la Tony Blair…mais je me disais que la droite c’était pire, et je ne me reconnaissais pas dans les discours indignés mais imprécis voire caricaturaux de l’extrême gauche..donc je continuais à suivre de façon disciplinée, mais sans grande conviction, le troupeau socialiste …

Et puis j’ai entendu Lordon dans une émission, par hasard, et en 30 minutes j’en ai appris plus qu’en 15 ans d’explications d’Elie Cohen ou d’éditos de Laurent Joffrin. J’ai découvert notamment que l’une des lois les plus importantes de ces 20 dernières années en France avait été la loi de déréglementation financière de 1986, et que c’était la gauche qui l’avait votée…et beaucoup d’autres choses qui ont peu à peu fait évoluer mon regard sur les socialistes, mais aussi qui m’ont permis de mieux comprendre tout simplement le système dans lequel on vit aujourd’hui et la façon dont il s’est construit.

Voilà j’y reviendrai sûrement, mais je (re)commence donc ce blog par une vidéo inédite de Lordon, extraite d’un documentaire passionnant de 2005 qui n’a pas pris une ride, intitulé « Ma mondialisation » de Gilles Perret.

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Ce documentaire décrit les ravages de la mondialisation pour une multitude de PME familiales en Savoie, qui produisaient des pièces (vis, boulons) pour les grands équipementiers automobiles. On y parle de délocalisation, de fonds de pension américains, de Chine, d’adaptation inéluctable à ce monde qui change…mais tout cela est vu à travers le regard des petits patrons de ces boîtes…et eux aussi, comme les ouvriers, subissent totalement cette mondialisation, la concurrence internationale, l’avidité de leurs actionnaires et de leurs principaux clients qui leur imposent des conditions extrêmes sous peine de s’adresser à un autre fournisseur qui aura des coûts plus bas..et on voit que le système qui a été mis en place depuis 30 ans (par des lois, des directives, pas par Mère Nature) produit des contraintes auxquelles aucun petit patron ne peut échapper, même s’il en subit les conséquences…et c’est là que Lordon, qui intervient de temps en temps dans le documentaire, est intéressant, parce que c’est à ces contraintes structurelles qu’il s’intéresse. Il n’est pas dans la dénonciation simpliste du « mauvais » patron qui vire des ouvriers pour faire plus de profits en Chine. Il dit juste que bon ou mauvais, le patron en question n’a juste plus le choix aujourd’hui s’il veut que sa boite survive, et que si la gauche veut vraiment changer les choses elle doit avant tout chercher à redonner une alternative à ces patrons et plus largement à l’ensemble de la société…vaste sujet, à suivre dans de prochains articles…

En attendant, la bande-annonce du documentaire (disponible en DVD) est là :

embedded by Embedded Video

En bonus pour les plus courageux, un court extrait d’une émission de radio où Lordon revenait sur cette fameuse loi de 1986 et plus généralement sur la mise en place du capitalisme financiarisé  :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

One response to “Nouveau départ, nouvelle vidéo de Lordon

  1. Un pote de pote...

    Merci pour le lien audio, longue vie à votre blog (je vous prédis sous peu l’arrivée de pas mal de visiteurs…).
    Pour compléter le lien Audio, vous trouverez ici les explications de Lordon sur son « SLAM » :
    http://dsedh.free.fr/167_20_03_07_Lordon_1_sur_3.mp3
    http://dsedh.free.fr/167_20_03_07_Lordon_2_sur_3.mp3
    http://dsedh.free.fr/167_20_03_07_Lordon_1_sur_3.mp3