Tag Archives: Fédéralisme

Lordon, Piketty ou les deux ?

C’est avec grand plaisir que j’ai regardé il y a 3 semaines le débat entre Lordon et Piketty chez Taddéi, l’une des dernières émissions (télé et radio confondues depuis l’arrêt de « Là-bas si j’y suis ») dans laquelle on peut encore entendre des intellectuels et économistes qui pensent en dehors du cadre et de la doxa. J’en ai extrait un court passage sur l’Europe et l’Allemagne, qui est selon moi le plus intéressant, et sur lequel je reviendrai.

embedded by Embedded Video


Continue reading

Entretien avec J.Sapir (2/2) : Pas de sortie de crise sans sortie de l’Euro

Comme promis, voici la deuxième partie de mon entretien avec l’économiste Jacques Sapir, réalisé le 26 mars dernier, au cours de laquelle nous avons quitté l’actualité chypriote du moment pour revenir de façon plus large sur l’un de ses thèmes de prédilection, l’Euro. Pour Sapir, la mise en place de l’Euro en 2002 est l’une des raisons majeures des difficultés économiques traversées par la zone euro depuis cette date, longtemps masquées par un endettement public ou privé élevé, et son maintien coûte que coûte explique en grande partie que nous n’arrivions pas à sortir de la crise depuis 2008. Il ne prétend pas pourFaut-il-sortir-de-lEuro-Jacques-Sapir autant que l’Euro est l’unique cause des problèmes européens, et j’aurais aimé évoquer par exemple avec lui le thème de la démondialisation dont il a été l’un des promoteurs. Mais, actualité aidant, nous sommes restés sur l’Euro, et j’ai été notamment marqué par la façon dont il montre qu’en soutenant cette monnaie, les dirigeants et technocrates européens mènent en réalité une lutte de classes qui ne dit pas son nom, et qui conduit à sacrifier les salariés au profit des rentiers. Il fait donc de la sortie de l’Euro l’une des mesures indispensables de tout programme de gauche qui voudrait réellement changer la donne, et s’emportait encore récemment (voir ici) contre la position floue du Front de gauche sur le sujet. J’ai quand même envie d’être plus positif que lui sur les déclarations de Mélenchon au dernier Congrès du Parti de Gauche, car en off, il semblait prêt à faire le pas de la remise en question de l’Euro (voir ici) même si ses discours officiels sont restés plus confus sur le sujet. L’important en tout cas est que ça commence à faire débat à gauche, car dès que l’on creuse le sujet, il devient difficile je trouve de penser que l’on pourra à la fois sortir de la crise et garder l’Euro, même si au départ et sur le principe, on était plutôt pour.

Nico : Si on fait le bilan après 3 ans de mesures exigées par la Troïka en contrepartie de plans d’aide, il semble que la situation économique et sociale des pays du sud de l’Europe ne cesse de se dégrader ?

Sapir : Oui, mais cela était tout à fait prévisible. Les mesures de la Troïka sont des mesures qui visent notamment à garantir les intérêts des prêteurs, et en particulier de l’Allemagne. Continue reading

Intermède : discours de Séguin en 92 sur l’Europe, l’euro, la souveraineté

Petite parenthèse dans cette série sur l’euro, qui fait suite à l’article sur le référendum de Maastricht, dans lequel j’évoquais le discours tenu le 5 mai 1992 à l’Assemblée Nationale par Philippe Séguin. Ce discours dure deux heures et mérite vraiment d’être lu en entier (ici), mais pour le rendre plus accessible, j’en cite ci-dessous de larges extraits, que je me suis permis d’organiser en grandes parties sur la souveraineté, la démocratie, la monnaie unique et enfin l’Europe alternative envisagée par Séguin. Il me semble en effet qu’au moment où, après avoir renoncé à notre souveraineté monétaire en 1999, le transfert de souveraineté budgétaire à des technocrates européens ultralibéraux s’organise en catimini (voir ici) sous prétexte de solidarité et de sauvetage de la zone euro, il est absolument nécessaire de réfléchir à la question de la souveraineté des peuples et du niveau auquel elle doit (ou peut) s’exercer. Quand je vois le ministre du Budget Jérôme Cahuzac nous expliquer que «Ce qui est en perspective, dans les discussions que François Hollande a avec Madame Merkel, c’est une solidarité budgétaire en Europe qui suppose que le budget de la France soit d’une certaine manière soumis pour une appréciation à l’ensemble de nos partenaires. Ce n’est pas un abandon de souveraineté. C’est un partage de souveraineté » ça m’inquiète vraiment, et ça fait écho à certaines mises en garde de ce discours qui a pourtant 20 ans. Continue reading

L’euro, stop ou encore ? Article 1/5 sur l’impasse actuelle

L’euro a fêté ses 10 ans il y a peu, mais difficile de dire qu’il résistera une décennie de plus, vu l’ampleur de la crise économique, bancaire et politique que la zone euro traverse aujourd’hui. L’alternative est-elle seulement entre un transfert de souveraineté budgétaire et un saut fédéraliste ou bien d’autres options sont-elles envisageables ? Faut-il sauver cette monnaie unique en perdition ou la laisser disparaître pour construire ensuite autre chose, sur des bases différentes ? Comment en est-on arriver là alors que tant de promesses ont accompagné la naissance de l’euro ? Quelques  éléments de réponse dans cette série d’articles à venir, dont celui-ci qui fait le point sur l’état de la situation et du débat sur la question en France. Continue reading