Taxe Tobin, Apathie et pensée unique

Bon, comme on est toujours dans la période de diffusion du documentaire « Les nouveaux chiens de garde », et que je suis tombé sur une chronique de Jean Michel Apathie sur Canal + qui m’a, comme à chaque fois, exaspéré, j’en remets une dernière couche sur les médias…

Là en l’occurrence, il parlait de la taxe Tobin sur les transactions financières, qui s’est fait une place dans le débat suite à la crise financière (et de façon opportuniste pour le cas de Sarko qui s’y est toujours opposé), après avoir été blacklistée pendant 20 ans…

Je ne veux pas discuter du fond ici, c’est une proposition que je trouve personnellement intéressante pour limiter le volume de transactions financières et générer des recettes, mais qui mérite bien sûr d’être débattue, critiquée, améliorée, précisée, etc… Ce qui m’intéresse ici, c’est la façon dont Apathie détruit cette mesure en 1 minute chrono :

C’est dit tranquillement, avec des arguments de bon sens (« la finance c’est des ordinateurs »), une petite leçon de morale (c’est pas bien de vouloir accabler nos amis banquiers qui ont aussi leurs soucis)) et voilà c’est réglé : démarrer ça en France ce serait simplement une bêtise monstrueuse.
Ce que je trouve exaspérant ce n’est pas qu’il pense ça, il en a tout à fait le droit, peut être même qu’il a raison.
Ce qui insupportable c’est que, du haut de sa position de journaliste vedette à une heure de grande écoute, il explique ça de façon prétendument objective et neutre, alors qu’il exprime juste son opinion, ses idées (libérales) sur le sujet.
Ca m’a rappelé une émission où Jean François Kahn, ex-directeur de Marianne, avait osé lui rentrer dedans, ce qui est très rare, en lui reprochant exactement cela (sur un sujet différent d’appel à la vigilance républicaine de Marianne qu’Apathie avait jugé débile).

Regardez comment Apathie tient à défendre sa « neutralité journalistique », et comment même Denisot bondit pour venir à son secours ! Ca n’arrive jamais, je pense que c’est la première fois en 20 ans de carrière que Denisot sort de sa mollesse habituelle et traite quelqu’un de menteur…pourtant des politiques qui défilent et qui disent des trucs faux, il en voit passer tous les jours sur son plateau…

Je suis complètement d’accord avec Kahn sur l’escroquerie intellectuelle de ces journalistes qui ont des opinions, souvent de droite ou de gauche libérale, en tout cas très conformistes, défendant grosso modo le système économique actuel dans ses grandes lignes (mondialisation, libre échange, euro, nécessité de réduire les dépenses publiques et flexibiliser le marché du travail, etc) mais qui ne veulent pas les assumer et tentent de les faire passer pour réalistes, logiques, objectives.
Pourtant il serait facile de montrer (avec un petit montage fait maison..) que Apathie bien souvent, ne fait que reprendre des idées et des fausses évidences portées, comme ici pour la Taxe Tobin, par la droite, le MEDEF, ou les banques…et ces idées ne sont pas neutres, elles visent à défendre des intérêts particuliers.

Au final, je pense qu’Apathie est très représentatif de ces gardiens de la pensée « unique », qui diffusent quotidiennement cette petite musique de la résignation, celle qui conduit à toujours considérer comme irréaliste, infaisable, dangereuse, utopique, archaïque, populiste ou extrémiste toute proposition qui viserait un réel changement du système économique actuel.

Parfois la pertinence de telle ou telle proposition est soi-disant admise sur le principe, mais pour rappeler dans la foulée que compte tenu de la mondialisation, il ne faudrait prendre cette mesure qu’au niveau mondial, sinon on serait pénalisé de le faire seul…mais bon, avant que tous les pays du monde se mettent d’accord, ça laisse encore quelques dizaines d’années pépéres au système et à ceux qui en profitent..et cet argument nous est servi sur plein de sujets, économiques ou environnementaux (taxer les hauts revenus, les dividendes, les patrimoines, le carbone, la pollution, etc..).

Bien sûr que la mondialisation rend réellement difficile toute remise en question profonde du système, mais cette mondialisation n’est pas tombée du ciel, ce sont des lois, des directives qui l’ont construite, et si les citoyens le veulent majoritairement, d’autres lois doivent pouvoir le défaire, en tout cas si nous sommes toujours en démocratie..mais c’est tellement plus simple de dire qu’il n’y pas d’alternative, de définir le cadre à l’intérieur duquel le débat peut avoir lieu, et d’écarter les vraies questions au profit de sujets anecdotiques ou futiles.

Qu’on soit bien d’accord, Apathie n’est ni pire ni meilleur que n’importe quel autre journaliste « politique » d’un grand média, mais il se trouve que c’est celui sur lequel je tombe quand je rentre du boulot et que j’allume en fond sonore Le Grand journal de Denisot…donc il prend un peu pour tous les autres !

One response to “Taxe Tobin, Apathie et pensée unique

  1. Très bon article, j’ai particulièrement apprécié le montage maison qui montre bien d’où vient cette pensée « neutre et objective ».
    Mais sur le fond, comment pratiquement peut on effectivement contrer les arguments qui sont fournis sur le contournement de la taxe si elle n’est pas instaurée dans l’univers entier des le départ ? C’est peut-être une question d’expert, mais il doit y en avoir qui ont réfléchi à des contre arguments… Et que répond Sarkozy lorsqu’on lui oppose ces arguments que lui même mettait en avant il y a peu ?